Aide aux victimes de violences de l’armée russe en Ukraine

Le 14 mars dernier, avant que le monde entier ne découvre avec stupéfaction et horreur les images des massacres de Boutcha, le Conseil International des Femmes Polonaises organisé une visioconférence sur la violence sexuelle dans les situations guerre. Nous avons eu la possibilité de discuter en ligne avec Ludmyla et Tetiana de SEMA Ukraine en direct du terrain des combats (le débat en anglais et ukrainien ici). Membres de SEMA Network Ukraine, elles font partie de la défense territoriale dans la région de Kiev et de Tchernihiv au sein d’un bataillon de 476 personnes. Les femmes de SEMA, dont certaines sont elles-mêmes victimes des violences lors de la guerre du Donbass en 2014, aident les rescapé.es à Boutcha, Gostoml, Irpin et dans toutes les régions d’Ukraine. Elles procurent un soutien psychologique, des soins médicaux et rassemblent de la documentation en vue des actions en justice.

Elles manquent cruellement de tout en ce moment.

L’ADDP a décidé de verser une partie de notre collecte des fonds mise en place depuis le début de la guerre, afin de contribuer à l’achat des médicaments et produits de soins qui sera réalisé la semaine prochaine (la transaction via Dziewuchy Dziewuchom Lodz réalisée le 19/04/2022). Une facture est établie par une pharmacie ukrainienne de la région, qui a mis les produits à la disposition de SEMA Ukraine.

L’autre partie des sommes récoltées par l’ADDP sera consacrée à l’accueil des réfugié.es en France.

Nous allons continuer cette aide dans la mesure des moyens collectés grâce à votre générosité. Merci de contribuer à la collecte des fonds ADDP sur Helloasso.

Graphisme ©Pogotowie Graficzne

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*